L'Archipel Index du Forum

L'Archipel
Divers royaumes sur des îles

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Partie de chasse

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    L'Archipel Index du Forum -> Royaumes -> Avalon
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Oberon


Hors ligne

Inscrit le: 29 Jan 2013
Messages: 24

MessagePosté le: Mar 29 Jan - 22:30 (2013)    Sujet du message: Partie de chasse Répondre en citant

La brume matinale se lève sur l'lle d'Avalon tandis que le seigneur des lieux jette un œil sur la forêt. Celle-ci, recoin de mystères et de légendes en tout genre couvre plus de la moitié de l'île et les sujets du royaumes parlent souvent tout bas d’êtres cornus rôdant dans la pénombre et de faéries, avides de tourmenter les mortelles.
Pure superstition pour le seigneur Oberon qui allait de ce pas pouvoir pratiquer le plus noble des sports: la chasse.

-Sire, vous ne désirez pas prendre votre monture?
L'un des serviteurs, le vieux Burrich, tenait le bride d'un cheval d'allure massive, qui devait sûrement avoir du sang de cheval de trait dans les veines.
-Non merci, je préfère y aller à pied, répondit Oberon, un peu mal à l'aise, en soutenant le regard de défi de l'animal. Je vais à la chasse pour pouvoir me distraire, pas pour me retrouver l'arrière train dans la boue suite à une saute d'humeur de mon cheval.

Il traversa le reste du domaine, s’arrêtant pour regarder les villageois qui travaillaient, à couper le bois qu'ils ramenaient de la lisière. Il fut satisfait de s’être levé bien assez tôt pour ne pas avoir à être accompagné par ses rabatteurs et autres auxiliaires de chasse. Non pas qu'ils étaient incompétents mais il désirait plus que tout un peu de solitude. Lui, son arc et le gibier.
L'outil bien en main, le carquois assez plein pour pouvoir aligner tout un vol d’étourneaux, il s'enfonça dans les bois.


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mar 29 Jan - 22:30 (2013)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Oberon


Hors ligne

Inscrit le: 29 Jan 2013
Messages: 24

MessagePosté le: Mer 30 Jan - 21:04 (2013)    Sujet du message: Partie de chasse Répondre en citant

Les narines du souverain d'Avalon savourèrent la douce senteur des bois, les effluves des arbres et les spores des champignons tandis qu'il s'enfonçait dans les bois. Peu à peu, le sentier s'effaçait, jusqu'à ce que le chemin s'arrête en pleine tourbe imprégnée de feuilles. C'est à partir de là que le chasseur quittait la partie domestiquée de la forêt, celle où les villageois se fournissaient en bois, pour aller dans la partie obscure, là où les animaux ont leur propre royaume.

Tentant de réduire au maximum le bruit de ses bottes, aux aguets, Oberon surveillait chaque fourré, chaque partie de la sylve, guettant le grognement caractéristique du sanglier, le heaume majestueux du cerf ou la pelisse flamboyante du renard.
C'est après plus d'une heure de marche qu'il tomba sur des empreintes, parfaitement marquée dans le sol humide. Malgré l’épaisseur de la canopée, il pouvait deviner que le soleil s'était complétement levé et commençait à darder sa chaleur sur cette province perchée au milieu des océans.

C'étaient visiblement les marques d'une bête aux sabots fendus. Sûrement de taille adulte. Un des chasseur du château aurait pu lui dire d'une simple vue quel animal s'était, son poids, son tempérament et probablement même, la couleur de son pelage. Mais ce n'aurait pas été aussi amusant! La surprise fait partie du jeu.

C'est ainsi que le seigneur Oberon commença à suivre cette piste.


Revenir en haut
Oberon


Hors ligne

Inscrit le: 29 Jan 2013
Messages: 24

MessagePosté le: Ven 1 Fév - 22:22 (2013)    Sujet du message: Partie de chasse Répondre en citant

Au fur et à mesure de la traque, le sol humide et garnies de feuilles mortes pourrissant séchait, l'humidité nocturne et la rosée s'évaporant avec la présence du soleil.
Malgré tout son acharnement, le noble perdit la trace de sa proie. Diantre, il était pourtant sûr d’être prêt du but!

C'est en se relevant qu'il sentit une présence. Une sorte de ronchonnement étouffée, un bruit de feuilles mortes piétiné.
Là, au détour d'une souche couverte de champignons, apparut un énorme sanglier. De la taille d'un veau, les défenses fracturées et orné de marques de combat, l'imposant animal jeta un regard mauvais en direction de cet intrus aux bottes bruyantes qui l'interrompait dans son repas.

Oberon se rendit compte de plusieurs chose tandis que la bête le fusillait littéralement du regard: son arc ne servait à rien contre un tel animal, ses flèches ne pouvaient que difficilement percer son cuir. Il n'avait pas songé à apporter d'autre armes, ils n'avait qu'un couteau de chasse, utile pour dépecer une carcasse, pas pour une mise à mort. Enfin, il était au milieu de la forêt, sans ses serviteurs, sans les chasseurs et leurs chiens, donc sans aucune aide.
Le souverain d'Avalon poussa un juron.


Revenir en haut
Oberon


Hors ligne

Inscrit le: 29 Jan 2013
Messages: 24

MessagePosté le: Dim 3 Fév - 21:53 (2013)    Sujet du message: Partie de chasse Répondre en citant

Dans la noblesse, on a tendance à définir la chasse comme le sport des nobles, par excellence. On oublie trop souvent que si cette activité est désignée comme un sport, ce n'est pas pour rien.
C'est ce qu'aurait pu se dire Oberon tandis qu'il courrait à toute allure pour échapper aux défenses du sanglier. Ou un peu d'ironie: le chasseur devient chassé par son gibier. Mais en courant à perdre haleine, le chasseur n'était pas vraiment en état de méditer.

A bout de souffle, le souverain d'Avalon, chassé comme un malandrin par une bête sur son propre royaume, repéra l'élément salvateur: un vieux tronc pourrissant, à moitié tombé, qui faisait office de pont vers les arbres.
Le chasseur bondit sur cet instrument du destin et réussit à s'agripper à l'arbre, tandis que l'immense sanglier réduisait d'une charge, ledit instrument en copeaux.

L'animal tourna autour de l'arbre tandis que sa cible grimpait le long du tronc pour rejoindre les branches et l'abri tout relatif du feuillage.
C'est là, blottit dans la canopée, que le seigneur Oberon commença à réfléchir à un moyen de s'en sortir.


Revenir en haut
Oberon


Hors ligne

Inscrit le: 29 Jan 2013
Messages: 24

MessagePosté le: Lun 4 Fév - 22:17 (2013)    Sujet du message: Partie de chasse Répondre en citant

Le soleil atteignait le milieu du ciel et le ventre du souverain d'Avalon commença à gargouiller.
Comble de l'ironie, c'était un immense tas de charcuterie sur pattes qui l’empêchait de s'enfuir. Le sanglier tournait autour de l'arbre, frottant ses défenses contre l'écorce et jetant des regards agressifs vers le feuillage.

Obéron eut alors une idée. En grimpant plus haut et en rampant le long des branches, il était possible d'atteindre les autres arbres et donc, de se déplacer d'arbre en arbres, sans jamais toucher le sol.

Enchaînant les mouvement malhabiles, le chasseur se déplaça sur la branche la plus forte, en appui sur le ventre, tandis que la bête, percevant le manège, commençait à s'agiter. Encore quelques mètres et Obéron pouvait atteindre l'une des branches de l'arbre voisin, un chêne décatie et marqué par la maladie. Ses branches demeuraient épaisses et lourdes mais l'écorce cherhcait à s'en échapper, dévoilant par endroit, le bois rongé.

Enfin, il réussit à grimper sur cet élément végétal. L'écorce noircie et perclus de lichens salissait sa tunique et les spores de champignons lui montèrent aux narines.
-WATCHAA!!

La forêt retentit de l'éternuement du seigneur de ses terres, qui lâcha prise d'une main pour se moucher avec sa manche. Soudain, il perçut un infime craquement, le cri silencieux et long du bois mort qui lâche. Ses réflexes lui sauvèrent la mise: Obéron réussit à bondir sur une autre branche, s'accrochant par les mains et les pieds dans le vide tandis que son ancien support chutait.

Le sanglier prit la branche en plein sur la tête et s'effondra de tout son poids. Se balançant à sa branche pour s'installer de manière plus confortable, Obéron surveilla la bête. Celle-ci ne bougeait plus du tout.

Après plusieurs longues minutes de réflexions, le chasseur se décida à descendre de l'arbre. Ce ne fut pas sans précaution, le noble surveillant constamment le moindre signe de vie de l'immense bestiaux.
Enfin il arriva en bas. Il lui fallut encore d'autres moments de réflexions avant d'oser approcher. Du sang coulait du crâne de la bête, là où la branche avait chue et aucune traces de respirations. Stupéfait de son talent qu'il ne connaissait même pas, le chasseur, tout fier, contempla son gibier. Puis déchanta quand il conclue qu'il allait devoir déplacer tout ça.

Le soir tombait sur le castel tandis qu'Oberon rentrait avec sa prise. Sur la route, il avait croisé certains de ses sujets et ceux-ci avaient porté la carcasse jusqu'au domaine. En échange pour cette labeur (que le souverain fut bien content de ne plus avoir à s'y plier), les paysans repartirent avec plus de la moitié de la bête.

Le seigneur Obéron savoura le confort du fauteuil, en face du feu de bois, tandis qu'aux cuisines, on préparait le reste de la carcasse. La tête allait recevoir un traitement particulier: le noble fixait un point sur le mur, juste au dessus de la cheminée. Une belle place pour un trophée.


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 01:28 (2017)    Sujet du message: Partie de chasse

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    L'Archipel Index du Forum -> Royaumes -> Avalon Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com